Rodez : Une homme jugé aux assises pour l’assassinat du chef de la police municipale en 2018

Thibaut Chevillard
·2 min de lecture

PROCES - En septembre 2018, la police a confisqué le chien d'Alexandre Dainotti. Il a expliqué en garde à vue, quelques jours plus tard, s'être vengé en poignardant le chef de la police municipale, Pascal Filoé

Jeudi 27 septembre 2018, 10h30. Alexandre Dainotti est installé dans une brasserie, tout près de la mairie de Rodez. Il avale deux cafés, paie la note et s’en va. Dans la rue Camille-Douls, il se jette sur Pascal Filoé, le directeur général adjoint des services de la ville, chargé notamment des questions de sécurité. En garde à vue, Dainotti reconnaît avoir asséné deux coups de couteau dans le dos à la victime, qui sortait de l’hôtel de ville pour se rendre à une réunion. Puis il se déchaîne sur Pascal Filoé, qui s’est retourné, et le frappe aux bras, à l’abdomen et au bas-ventre. Transporté en urgence absolue à l’hôpital de Rodez, ce père de trois enfants décédera quelques heures plus tard.

Le suspect est rapidement interpellé par la police, sans opposer de résistance, dans un magasin où il s’était réfugié. Deux ans après, Alexandre Dainotti, 41 ans, est jugé à partir de ce lundi par la cour d’assises de l’Aveyron. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Comment expliquer un tel déchaînement de violence ? Devant les policiers, il(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Meurtre du responsable sécurité de Rodez: Le suspect mis en examen et écroué
Meurtre de Rodez: Pour l'avocate, son client «a tué uniquement parce qu’on lui a pris son chien»
Rodez: Le directeur de la police municipale poignardé à mort, son agresseur présumé interpellé
Rodez: Un contentieux autour d’un chien serait à l’origine du meurtre du responsable de la police municipale