Rodéos urbains : le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin annonce le renforcement des contrôles

En déplacement à Marseille, le ministre de l'Intérieur a annoncé l'intensification des contrôles visant à lutter contre les rodéos urbains en France. « Je souhaite qu'il y ait à partir d'aujourd'hui 10 000 opérations de contrôles partout sur le territoire national ». Trois jours plus tôt , deux enfants ont de 10 et 11 ans ont été grièvement blessés à Pontoise (Val d'Oise), percutés par une motocross lors d'un rodéo urbain en début de soirée.

« Le gouvernement a la main extrêmement ferme », a assuré le ministre, citant les chiffres des interventions menées par la gendarmerie nationale et la police nationale au cours des deux derniers mois : 8 000 opérations, 1 200 interpellations et 700 saisies de véhicules. Du « jamais vu », selon Gérald Darmanin qui plaide pour un renforcement de l'arsenal législatif et la criminalisation de cette infraction.

Lire aussi - Val-d’Oise : deux enfants violemment percutés lors d’un rodéo urbain, le motard arrêté

Des actes souvent « criminels »

Le ministre de l'Intérieur rejette, pour sa part, le terme de « rodéo urbain » jugé trop positif. Il appelle à lutter contre ces actes « souvent criminels qui viennent tuer (et) blesser très gravement des femmes et des enfants ».

Depuis 2018, la loi « renforçant la lutte contre les rodéos motorisés » a fait de ceux-ci – quel que soit leur type entre acrobaties ou courses de scooters, motos ou voitures – un délit passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende, note La Dépêche . Une peine qui peut être...


Lire la suite sur LeJDD