Rodéos urbains : «Il faut avoir la main ferme», insiste le député Renaissance Karl Olive

La semaine dernière, deux enfants ont été grièvement blessés à Pontoise , dans le Val-d'Oise, après avoir été renversé par un motocross qui participait à un rodéo urbain . Le motard, âgé de 18 ans, avait le lendemain reconnu les faits avant d'être mis en examen et placé en détention . Depuis, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé un renforcement des contrôles de police. Invité ce vendredi matin sur Europe 1, le député Renaissance des Yvelines Karl Olive, est revenu sur la question au micro de Lionel Gougelot. Il souhaite notamment que soit mis en place un "délit de complicité".

"Il faut assécher les rodéos sauvages sur le domaine public"

"Il faut assécher les motocross, les rodéos sauvages sur le domaine public", a insisté le député sur Europe 1. Selon lui, "il y a plusieurs outils pour cela. L'un d'entre eux serait d'arrêter de vendre des motocross à des particuliers qui ne sont pas habilités à pouvoir en faire. Normalement, ils ne peuvent pas être vendus à des particuliers qui ne sont pas affiliés à une association sportive", a souligné Karl Olive.

 

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour le député, la solution serait de mettre en place un "délit de complicité". "Il faut avoir la main ferme. On parle souvent de présomption d'innocence. Le délit de complicité concerne celui qui va faire croire qu'il a prêté sa moto et ne savait pas que son ami allait faire du rodéo. Il faut arrêter de prendre les gens p...


Lire la suite sur Europe1