Rocky sur Salto : pourquoi Sylvester Stallone a t-il failli rater le rôle qui l'a rendu célèbre ?

·1 min de lecture

C'est l'histoire d'un boxeur qui a l'oeil du tigre... Rocky débarque sur la plateforme Salto et la bonne nouvelle c'est que la saga entière est disponible pour les abonnés de la plateforme, hormis les deux spin-off centrés sur le personnage du fils d'Apollo Creed. Il s'agit donc de Rocky (1976), Rocky 2 : la revanche (1979), Rocky 3 : l'œil du tigre (1982), Rocky 4 (1985), Rocky 5 (1990) et Rocky Balboa (2006). L'occasion de voir ou revoir les combats cultes avec Ivan Drago (joué par l'impressionnant Dolph Lundgren) ou Clubber Lang (charismatique Mister T.) Retour sur la genèse du premier opus : en 1975, alors que Le Parrain et sa suite cartonnent au cinéma, un jeune acteur italo-américain a lui aussi des rêves de grandeur. Il se nomme Sylvester Stallone et, pour l'instant, sa carrière se résume à des petits rôles dans des séries B sans envergure. Alors âgé de 28 ans, le jeune homme flirte avec la misère et tente péniblement de vendre des scénarios au studio United Artists.

Il croit dur comme fer à un script en particulier, inspiré par le combat entre la superstar de la boxe Mohamed Ali et un inconnu, Chuck Wepner. Au mépris de tous les pronostics, Wepner tient quinze rounds face au champion avant de s'incliner par K.O. technique. Stallone imagine alors l'histoire de Rocky Balboa, un boxeur amateur se retrouvant, par un concours de circonstances, à défier sur le ring l'impressionnant Apollo Creed. Il situe l'action dans les bas-fonds de Philadelphie, ville durement touchée par (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Guillaume Gallienne en deuil : le comédien a perdu son frère Thierry Gallienne
"Si émouvant et injuste" : Nathalie Baye révoltée sur Instagram, les internautes saluent sa prise de position
Alain Delon confie vivre très mal le deuxième confinement : "Ça me rend malade"
Emily Ratajkowski enceinte : l'adorable photo de son baby bump et de son chéri qui affole les fans
Joe Biden : vous ne devinerez jamais quel est le film préféré du 46e président des Etats-Unis