« Rocky » : une BO qui laisse toujours KO

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Rocky recevra l'oscar du meilleur film en 1976.
Rocky recevra l'oscar du meilleur film en 1976.

Quarante-cinq ans après avoir asséné ses premiers crochets, Rocky va reprendre son envol dans les cinémas français. Le film qui a fait de Sylvester Stallone une star et de l?Étalon italien un mythe ressort en salle ce mercredi 24 novembre après quelques séances spéciales organisées ces derniers jours. Ce sont plus de 150 cinémas qui projetteront le nouveau master 4K du film aux trois oscars de John G. Avildsen. « C?est beaucoup ! Parmi les cinémas qui diffuseront le film, il y a aussi bien de grands réseaux que des salles indépendantes », se réjouit Hugues Peysson, directeur de L?Atelier d?images et distributeur de Rocky pour cette ressortie. « Avec les seules réservations, les salles sont remplies à moitié ou aux deux tiers. Parmi les spectateurs qui vont aller le voir en salle, nous savons que beaucoup connaissent le film sans l?avoir jamais vu sur grand écran. »

Sans écarter les deux volets du spin-off Creed, cette popularité au long cours a bien sûr été nourrie par les suites, de plus en plus obnubilées par les combats et qui ont parfois fait oublier l?intimisme et la modestie du film original, résolument ancré dans le cinéma américain des années 1970. Il y a également Balboa, personnage si émouvant créé par Stallone lui-même, boxeur fausse patte, paumé et un peu gauche, gagné par l?envie de montrer ce qu?il a dans le ventre, peu importe si c?est en sortant vainqueur ou défait de son duel face à Apollo Creed.

La scène la plus célèbre du film original et [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles