Rock'n'Roll (W9) Guillaume Canet : "Johnny Hallyday est formidable dans cette scène, tellement touchant..."

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Guillaume Canet
    Acteur, réalisateur et scénariste français

La diffusion télé de votre film signifie-t-elle pour vous quelque chose ?

Guillaume Canet : Oui, bien sûr. C’est très agréable de constater qu’un film continue sa vie. Quand je vois le succès à la télévision des Petits Mouchoirs ou de Ne le dis à personne, je suis très heureux. Surtout à une époque où il est de plus en plus difficile de convaincre les gens d’aller dans les salles obscures. Le nombre d’entrées au cinéma qu’a obtenu Rock’n’roll m’a rassuré (1,3 million, ndlr), mais j’ai envie que le plus grand nombre le voie.

Avec le recul, est-ce le film que vous vouliez faire ?

Totalement. Je l’assume du début à la fin. J’étais content de voir que les spectateurs étaient surpris par la deuxième partie, un peu décalée. Si vous pouviez, d’ailleurs, garder le secret, comme les journalistes l’ont fait au moment de sa sortie, ce serait vraiment cool.

Que vouliez-vous dire en mettant en scène le quotidien de votre propre couple avec Marion Cotillard ?

Je voulais parler de l’image. Celle que l’on a des gens, mais aussi celle que l’on a de soi. Comment on se voit vieillir, aussi. On doit absolument être beau, jeune, musclé… C’est un film sur notre époque narcissique qui produit des selfies à tout-va.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles