Les robots humanoïdes, un marché en plein boom

C'est peut-être le compagnon du futur. "Je m’appelle Sophia, je suis une intelligence artificielle", indique le robot humanoïde. Il s’agit de la 24ème génération du robot humanoïde activé depuis 2015. "Vous avez fait vos exercices matinaux ?", demande-t-elle. Elle se déplace, parle, exprime des émotions. Pour son créateur, elle représente une présence importante en période de confinement et de solitude. "Les gens doivent s’isoler les uns des autres en temps de Covid-19. Il y a du danger à être avec d’autres personnes. Ces robots peuvent apporter un peu de chaleur humaine, une compagnie", indique David Hanso, créateur de Sophia. Un marché de 8 milliards d’euros La société hongkongaise prévoit de produire des milliers de Sophia et autres humanoïdes d’ici la fin de l’année pour soutenir les malades ou les personnes âgées. "La pandémie va accélérer sur le marché l’arrivée de tous ces robots", précise John Hoom, de l’université de Hong Kong. Le marché mondial des robots a fait un bond de 32 % l’an dernier. Il pèse 8 milliards d’euros.