Le robot quadrupède de Boston Dynamics sait désormais ouvrir des portes

Vey, Tristan
/ Boston Dynamics

Après l'époustouflant salto de son robot bipède Atlas, l'entreprise fait de nouveau état de son savoir-faire avec cette manœuvre beaucoup moins anodine qu'elle n'en a l'air.

Le robot quadrupède de Boston Dynamics, SpotMini, est désormais capable d'ouvrir une porte. Une porte équipée d'un ferme-porte qui plus est. Pour actionner la poignée, il se sert d'un bras robotique fixé au niveau de la tête - on y voit par anthropomorphisation un cou avec une tête préhensile... Puis il bloque la porte avec une patte avant de finir de l'ouvrir avec sa «tête». Est-ce un clin d'œil à la célèbre scène de Jurassic Park dans laquelle les raptors ouvrent la porte de la cuisine? C'est en tout cas ce qui vient immédiatement à l'esprit.

Cette «performance» vous semble peut-être anodine mais elle requiert pourtant beaucoup de savoir-faire (analyse de l'environnement, équilibre, force, synchronisation). Elle est certes moins impressionnante que le récent salto arrière effectué par le robot bipède Atlas de l'entreprise (fondée par des chercheurs du MIT en 1992, rachetée par Alphabet, la société mère de Google en 2013, puis revendue au japonais Softbank en 2017), mais le design global de SpotMini est plus abouti. Ce n'est pas si anodin puisque cela préfigure peut-être d'une prochaine commercialisation...

» LIRE AUSSI - Premier salto arrière d'un robot: un exploit incroyable pour les spécialistes

Comme souvent avec Boston Dynamics, cette nouvelle vidéo n'est accompagnée d'aucun commentaire. La communication de l'entreprise se borne la plupart du temps à diffuser ce type de vidéos troublantes tant la gestuelle des robots paraît «naturelle» (c'est d'ailleurs cet aspect dérangeant, presque effrayant, qui aurait en partie poussé Google à revendre l'entreprise). Elle est ici renforcée par la mise en scène qui laisse penser qu'un premier robot dénué de «bras» fait appel à son acolyte. Cette (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Pourquoi les robots sont-ils mignons? 
Premier salto arrière d'un robot: un exploit incroyable pour les spécialistes 
Une journée ordinaire en 2050 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages