Un robot humanoïde tout en muscles et qui soulève un haltère

Clone Incorporated

Une société polonaise travaille à la création d’une machine biomimétique basée sur des mécanismes hydrauliques. Un bras et une main équipés de muscles synthétiques montrent des capacités prometteuses.

On connaissait déjà , le robot qui transpire en faisant des pompes. Ou le robot , as de la voltige chez Disney. Mais il semble qu’en matière d’imitation de l’humain, une start-up d'origine polonaise veuille aller encore plus loin. Co-fondée en 2021 par un diplômé de l’école polytechnique de Wrocław qui mûrit ce projet depuis 2014, Clone Incorporated porte bien son nom : son ambition est de créer un clone humain robotique de 1,80 m doté d’un squelette et de muscles fonctionnels. La société s’est installée aux Etats-Unis à l’automne dernier.

Un robot qui soulève un haltère de 7 kg

Un avant-bras et une main ont déjà été réalisés, exploitant une technologie bien connue : un système hydraulique. C’est de l’eau sous pression circulant dans des tuyaux, qui permet de contracter les muscles à partir d’une commande électrique. De fait, le résultat est assez confondant. Le membre doté d’une peau synthétique enveloppant les mécanismes pèse 1 kg. Il est non seulement très réaliste, mais il parvient à attraper et soulever un haltère de 7 kg comme en atteste la vidéo de démonstration ci-dessous :

Transplanter un cerveau humain dans le robot afin d’"atteindre l’immortalité"

Les doigts ne sont cependant pas encore dotés de muscles et le poignet ne tourne que dans un sens. La suite du projet est donc de compléter ces manques. A terme, comme l’indique l’équipe en commentaire de sa vidéo, une dose d’intelligence artificielle est prévue pour commander la machine. Le robot est en effet censé réaliser des tâches après une phase d’apprentissage par renforcement, une méthode basée sur l’essai-erreur…. comme font les humains.

Cela dit, il est aussi question de transplanter un cerveau humain dans le robot afin d’"atteindre l’immortalité". Ce qui a au moins le mérite de prouver que certains fantasmes sont, eux, bel et bien immortels.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles