Robin Williams avait peur qu'on "l'enferme" : les révélations glaçantes de sa femme, sur son suicide...

·1 min de lecture

Bientôt 7 ans après la mort de son mari, Robin Williams, Susan Schneider Williams a décidé de sortir du silence dans les colonnes du Guardian. Elle souhaite désormais sensibiliser le grand public à ce qu'est la démence à corps de Lewy, dont était atteint l'acteur.

Robin Williams n'était "ni alcoolique ni drogué", assure celle qui partageait sa vie jusqu'à sa mort. "C'est son cerveau qui était en vrac" dit-elle. Et malheureusement, même si sa famille savait que quelque chose n'allait pas, les médecins n'ont pas pu "diagnostiquer l'origine du problème" à temps.

À lire également

Jumanji (France 2) A quelle future star Kirsten Dunst a-t-elle chipé son rôle ?

Pour preuve, assure Susan Schneider Williams, c'est le médecin légiste qui lui a appris le nom de la maladie dont souffrait le comique. "Je ne savais même pas encore de quoi il s'agissait" avoue-t-elle à nos confrères. Et d'ajouter : "l'idée que quelque chose avait pris possession des pensées de mon mari éclaircissait en fait beaucoup de choses".

Dans son interview au quotidien britannique, la veuve de Robin Williams révèle également qu'il s'est donné la mort une semaine avant un rendez-vous import... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi