Robes Schiaparelli ornées de têtes d'animaux : Peta dénonce l'hypocrisie

© Michel Euler/AP/SIPA

L'association de défense des animaux Peta a dénoncé l'utilisation de fausses têtes d'animaux grandeur nature sur les robes de la maison Schiaparelli, qui a ouvert lundi la semaine de la haute couture à Paris.

Les mannequins Naomi Campbell, avec une tête de loup sur l'épaule intégrée au manteau, ou Irina Shayk, avec une tête de lion dissimulant le haut de son corps, ont foulé le podium au Petit Palais, tandis que la star de télé-réalité américaine Kylie Jenner, au premier rang, également ornée d'une tête de lion, a attiré sur elle le crépitement des flash.

"L'affirmation de Schiaparelli selon laquelle +aucun animal n'a été blessé+ lors de la fabrication de cette collection est objectivement fausse", critique Peta dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Peta a dénoncé l'utilisation de la soie et de la laine, matières pour lesquelles "des vers à soie ont été ébouillantés vivants et des moutons ont été exploités pour leurs toisons". "Quiconque craint que ces robes ne glorifient la chasse aux trophées – pratique perverse d'un groupe minoritaire qui n’est pas fort impliqué dans le monde de la haute couture – devrait avoir une pensée pour les animaux qui ont réellement souffert pour ce...


Lire la suite sur ParisMatch