Robert Mugabe a fini par démissionner

Paul Guyonnet
Robert Mugabe lors de son allocution du 19 novembre.

ZIMBABWE - Une présidence de 37 ans. Ce 21 novembre 2017, après plusieurs jours d'incertitude quant à l'avenir du pouvoir au Zimbabwe, Robert Mugabe, 93 ans, a finalement démissionné, comme l'a annoncé le président du parlement.

À Harare, à l'occasion d'une session extraordinaire du parlement, le président de la chambre Jacob Mudenda a lu une lettre de démission du président connu pour ses célèbres costumes. "Moi Robert Gabriel Mugabe (...) remets formellement ma démission de président de la République du Zimbabwe avec effet immédiat", était-il écrit sur la missive, des mots qui ont provoqué une explosion de joie dans l'assistance.

"J'ai choisi volontairement de démissionner. (...) Cette décision a été motivée par (...) mon désir d'assurer un transfert du pouvoir sans problème, pacifique et non violent", a expliqué Robert Mugabe dans sa lettre. Comme le note l'Agence France Presse, un véritable concert de klaxons a immédiatement eu lieu dans les rues de la capitale zimbabwéenne à l'annonce de la nouvelle.

Downtown Harare right now!! pic.twitter.com/IcnMjyBYPF

— Zoe Flood (@Zoe_Flood) November 21, 2017

#Zimbabwe BREAKING: I'm in Harare now, cars are hooting. ZANU PF Flags in the air. The mood is unbelievable #sabcnewspic.twitter.com/m6mwuXxJ2A

— Chriselda Lewis (@Chriseldalewis) November 21, 2017

Crowds in Harare celebrate following Robert Mugabe's resignation as President of #Zimbabwepic.twitter.com/7CrrWHFyAq /via @SkyNews

— Yannis Koutsomitis (@YanniKouts) November 21, 2017

Depuis le coup de force de l'armée il y a une semaine, provoqué par la révocation du vice-président Emmerson Mnangagwa, le président Mugabe avait perdu un à un ses soutiens. L'annonce de sa démission a été annoncée alors que les députés et les sénateurs étaient réunis en congrès extraordinaire pour débattre en urgence d'une motion de destitution.

Robert Mugabe, héros de la guerre d'indépendance, aura dirigé pendant près de quarante ans son pays d'une main de fer, muselant...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages