Robert Ménard assure qu'il ne se représentera pas en 2026 à la mairie de Béziers

Robert Ménard à Béziers, le 7 janvier 2022. - PASCAL GUYOT / AFP
Robert Ménard à Béziers, le 7 janvier 2022. - PASCAL GUYOT / AFP

Le maire de Béziers persiste et signe. "Je vous donne rendez-vous dans 4 ans, je ne me représenterai pas", a assuré Robert Ménard, invité de la matinale de LCI ce vendredi.

Six jours auparavant, il avait annoncé la nouvelle sur notre antenne. L'édile ne compte pas tenter de briguer un 3e mandat dans l'Hérault aux municipales de 2026.

"Il faut savoir s'arrêter"

L'élu biterrois aurait pourtant des raisons de vouloir tenter sa chance une troisième fois. En 2020, il avait été réélu dès le 1er tour avec le score très confortable de 68,74% de voix. Mais "il faut s'arrêter", explique-t-il, "le problème des politiques, c'est qu'ils ne savent pas s'arrêter".

Robert Ménard trouve que la politique abîme, "blesse" même.

"On se caricature, la politique ne pousse pas à la nuance, c'est un camp contre un autre camp (...) Je m'entends mieux avec un certain nombre de maires de gauche qu'avec des idéologues de droite", développe le partisan de toujours de l'union des droites qui considère que Zemmour a mené une campagne présidentielle "la plus extrême qui soit".

Soutien de Marine Le Pen qui ne présente personne face à la députée sortante et épouse du maire, Emmanuelle Ménard, dans la 6e de l'Hérault aux législatives, l'élu est accusé à droite de faire des appels du pied à Emmanuel Macron ces dernières semaines. "J'ai énormément de mal à le suivre", avait déclaré la semaine dernière la présidente du RN.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles