Robert Ménard appelle Marine Le Pen et Eric Zemmour à "discuter"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Robert Ménard, invité de BFMTV-RMC le 1er juillet 2021 - BFMTV
Robert Ménard, invité de BFMTV-RMC le 1er juillet 2021 - BFMTV

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce matin, Robert Ménard sort un livre intitulé Chère Marine, une lettre destinée à faire gagner en 2022 la candidate du RN.

L'occasion pour le maire de Béziers, qui est à la fois proche d'Eric Zemmour et de la députée du Pas-de-Calais, de vouloir faire le pont entre ces deux personnalités à l'approche de la présidentielle.

Réunir Zemmour et Le Pen

Alors qu'Eric Zemmour l'a un temps sollicité pour lui accorder son parrainage, l'édile appelle aujourd'hui le journaliste à dialoguer avec Marine Le Pen. "Je leur dis 'arrêtez vos conneries. Venez à Béziers et on discute'. Prenez un engagement: celui qui arrivera en tête, vous le soutiendrez", lance Robert Ménard.

Une proposition acceptée par Eric Zemmour un peu plus tard dans la matinée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Robert Ménard appelle cependant le chroniqueur à ne pas se présenter en 2022.

"Je pense que le passage entre polémiste et homme politique, entre 'je fais une émission de TV' et 'être chef de l'Etat', ce n'est pas tout à fait la même chose. Je crois qu'il n'est pas capable de le faire (...) Eric a un vrai talent là où il est. Qu'il y reste."

Son soutien à Marine Le Pen en demi-teinte

Si Robert Ménard affirme soutenir Marine Le Pen pour 2022, il reconnaît "avoir douté".

"J'ai douté. Quand tu as des propos qui ne sont pas réalistes et une attitude sectaire... L'extrême-droite a eu le romantisme de l'échec (...) Aujourd'hui, elle est plus ouverte."

L'élu estime toutefois que Marine Le Pen doit "changer son entourage. Elle a ses copains, une famille omniprésente. Certes, il doivent la rassurer mais le nombre de bêtises qu'ils lui disent... Aujourd'hui, elle me dit qu'elle va prendre ses distances avec le parti."

Accueillir les réfugiés politiques afghans

Le maire de Béziers prend également ses distances sur les propos qui visent l'immigration - tant ceux d'Eric Zemmour que de Marine Le Pen.

"Je ne serai jamais pour l'immigration zéro. Il faut la choisir (...) Les propositions que Zemmour a faites sur l'immigration sont intenables. Tu ne peux pas dire dans des quartiers où tu as deux tiers de personnes immigrées qu'elles doivent choisir entre l'islam et la nationalité française", explique-t-il.

Interrogé sur l'accueil des réfugiés afghans, le fondateur de Reporters sans frontières se déclare "mille fois pour l'accueil des réfugiés politiques. Il faut accueillir ces Afghans, oui. Mais une fois que vous vous rendez compte que quelqu'un n'est pas un vrai réfugié politique, on le renvoie, c'est la loi."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles