Robert Lewandowski absent pour PSG-Bayern en Ligue des champions

Paul Guyonnet
·Journaliste
·2 min de lecture
L'attaquant du Bayern Munich, ici buteur le 23 février contre la Lazio Rome, sera absent de la double confrontation contre le Paris Saint-Germain en quart de finale de la Ligue des Champions. (Photo: ALBERTO PIZZOLI / AFP)
L'attaquant du Bayern Munich, ici buteur le 23 février contre la Lazio Rome, sera absent de la double confrontation contre le Paris Saint-Germain en quart de finale de la Ligue des Champions. (Photo: ALBERTO PIZZOLI / AFP)

FOOTBALL - Un absent de marque. Auteur cette saison de 42 buts en seulement 36 matches avec le Bayern Munich, l’attaquant Robert Lewandowski manquera la double confrontation contre le Paris Saint-Germain en quart de finale de la Ligue des champions, revanche de la finale gagnée l’an dernier par les Allemands.

Actuellement en équipe nationale de Pologne, le meilleur joueur de la saison dernière selon la FIFA a été touché au genou droit durant un match contre Andorre, a annoncé son club ce mardi 30 mars évoquant une “entorse ligamentaire”. Il devrait être absent quatre semaines. Le match aller entre Munichois et Parisien est prévu le 7 avril en Allemagne, et le retour le 13 au Parc des Princes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Bayern Munich, invaincu depuis 18 matches dans la compétition reine, perd forcément gros avec l’absence de son attaquant star, son meilleur buteur cette année sur la scène européenne (cinq buts en six rencontres disputées).

Dimanche, Robert Lewandowski est sorti touché à l’heure de jeu après avoir marqué les deux premiers buts de la Pologne contre Andorre dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Si son équipe s’est finalement imposée (3-0), l’attaquant a en revanche immédiatement dû déclarer forfait pour la dernière rencontre de sa sélection, ce mercredi contre l’Angleterre.

Dans les heures ayant suivi sa blessure, l’encadrement polonais avait d’abord tenu à rassurer, évoquant une absence courte. Mais les examens complémentaires se sont donc révélés pires que prévu et la succession des matches disputés risque d’être incriminée: trois jours plus tôt, le numéro 9 avait pass...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.