Robert Hossein, le metteur en scène des grands spectacles populaires, est mort à l'âge de 93 ans

franceinfo Culture
·1 min de lecture

C'était un homme de théâtre comme de cinéma. Le comédien, réalisateur et metteur en scène Robert Hossein est mort jeudi 31 décembre, à l'âge de 93 ans. Il est décédé "ce matin à l'hôpital", après "un problème respiratoire", a indiqué son épouse, la comédienne Candice Patou, confirmant une information du Point." Si son rôle dans la série de films Angélique a marqué des générations de spectateurs puis de téléspectateurs, Robert Hossein a aussi servi de nombreux grands réalisateurs, dont Henri Verneuil et Claude Lelouch. En août, il avait reçu un prix pour l'ensemble de sa carrière, lors d'une cérémonie symbolique organisée à Vittel (Vosges), la ville où il résidait.

Ses débuts au théâtre

Fils d'un compositeur originaire de Samarcande (Ouzbékistan) et d'une comédienne russe, Robert Hossein naît à Paris en 1927. Féru de cinéma, il suit très tôt des cours de théâtre et c'est sur les planches qu'il fera ses débuts (Les voyous, en 1949). En 1950, il remplace au pied levé Daniel Gélin dans La neige était sale, adaptation théâtrale d'un roman de Simenon. Il y rencontre Frédéric Dard. "J'ai vu débarquer une espèce de loup insolent, l'air famélique, mal fringué, avec un regard de braise", se souvient à l'époque le commissaire San Antonio, qui va devenir son grand ami.

Comme acteur, il se fait connaître sur grand écran à la fin des années 40 (Le Diable boiteux, de Sacha Guitry). (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi