Robert Durst, meurtrier millionnaire, hospitalisé à cause du Covid-19

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Robert Durst, l'héritier condamné le mois dernier à la prison à vie pour le meurtre d'une de ses amis, a contracté le Covid-19 et est hospitalisé.

Condamné à perpétuité... et hospitalisé. Samedi, Robert Durst a été admis à l'hôpital et placé sous respirateur. Deux jours plus tôt, l'Américain de 78 ans avait été condamné à la prison à vie pour le meurtre de Susan Berman, commis en 2000. Selon son avocat Dick DeGuerin, le septuagénaire était déjà «en très mauvaise forme» durant l'audience de jeudi : «Il avait du mal à respirer et à communiquer. Je ne l'avais jamais vu aussi mal et j'étais inquiet pour lui», a-t-il dit au «Los Angeles Times». En septembre, lorsque le jury l'a déclaré coupable, Robert Durst était absent de la salle d'audience car il avait été en contact avec une personne contaminée par le coronavirus.

Atteint d'un cancer de la vessie, Robert Durst a passé son procès dans un fauteuil roulant, son avocat tentant à plusieurs reprises d'interrompre les audiences en raison de sa santé. Mais cet état n'avait pas empêché qu'il soit déclaré coupable du meurtre de Susan Berman, sa meilleure amie, tuée chez elle d'une balle dans le dos.

"Tu les as tous tués, bien sûr. Ça y est, tu es fait"

Pendant des années, Robert Durst était passé entre les mailles du filet. Mais la situation avait drastiquement changé en 2015, avec la diffusion d'un documentaire sur HBO au cours duquel il avait avoué trois meurtres pour lesquels il était soupçonné. Après avoir été confronté avec des preuves accablantes, l’héritier se pensait seul et ne savait pas son micro allumé lorsqu’il a dit: «Mais qu’est-ce que tu as fait? Tu les as tous tués, bien sûr.» Il venait de s’isoler aux toilettes, coupant une interview. «Ça y est, tu es fait. Quel désastre», avait-il poursuivi, peu avant d'être interpellé.

La première victime supposée de Robert Durst est son épouse, Kathleen. Elle a disparu(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles