Roanne : prison ferme requise pour les auteurs de violences contre l'agresseur présumé d'une fillette

© LOIC VENANCE / AFP

Des peines de jusqu'à 12 mois de prison ferme ont été requises mardi devant le tribunal correctionnel de Roanne contre trois personnes accusées d'avoir passé à tabac en octobre dernier un mineur soupçonné d'avoir agressé sexuellement la fille de l'un d'eux, âgée de 6 ans . Dans une salle d'audience comble, le procureur de Roanne Abdelkrim Grini a requis une condamnation à 18 mois de prison dont 6 à 9 mois de sursis probatoire contre le père de la fillette , qui a expliqué à la barre avoir "pété un câble", sous "le coup de l'émotion", lorsqu'il s'en est pris au jeune homme de 16 ans.

Une sorte de "lynchage" à 3 heures du matin

Le représentant du parquet a indiqué que les quatre hommes - le père de la fillette et trois voisins - avaient organisé le 22 octobre dernier vers 3 heures du matin une sorte de "lynchage", rouant de coups l'adolescent à l'aide d'un bâton et d'un câble électrique. L'affaire avait alors fait réagir au sein du gouvernement et dans les médias, nourrissant des débats sur le droit à se faire justice soi-même. Le procureur a également requis une peine d'un an de prison, dont six mois avec sursis, pour un voisin, et deux ans de prison, dont un avec sursis, pour un autre en état de récidive. Une "relaxe au bénéfice du doute" a été requise pour le quatrième.

>> LIRE AUSSI«Ce n'est pas la solution» : à Roanne, les riverains sont divisés sur la vengeance du père de la fillette

Le père de la fillette, chauffeur-livreur de 28 ans, est le seul à avoir reconn...


Lire la suite sur Europe1