Roanne : Un an de prison ferme requis contre le père qui avait tabassé l’agresseur mineur de sa fille

Clément Follain / 20 Minutes

PROCÈS - Au mois d’octobre, ce père de famille, aidé de trois voisins, avait retrouvé un adolescent soupçonné d’avoir agressé sexuellement sa fille de 6 ans pour le fouetter à coups de câble électrique.

Une peine de dix-huit mois de prison dont 6 à 9 mois de sursis probatoire a été requise mardi à l’encontre d’un père de famille jugé devant le tribunal correctionnel de Roanne pour avoir passé à tabac un ado de 16 ans soupçonné d’avoir agressé sexuellement sa fillette.

Trois autres personnes, des voisins qui lui ont prêté main-forte, étaient poursuivies pour les mêmes faits. Le procureur de la République a demandé qu’ils soient condamnés à des peines d’un an de prison, dont six mois avec sursis, pour l’un d’eux, et deux ans de prison, dont un avec sursis, pour le second en état de récidive. Enfin, une « relaxe au bénéfice du doute » a été requise pour le troisième.

« On n’est pas dans le cadre de la légitime défense »

Dans une salle d’audience comble, le père de famille, âgé de 28 ans, a reconnu avoir « pété un câble », sous le « coup de l’émotion ». Le 21 octobre dernier, sa femme avait surpris un mineur isolé qui venait de s’introduire dans leur maison. L’adolescent s’était ensuite infiltré dans la chambre de sa fille de 6 ans pour l’agresser sexuellement alors qu’elle dormait.

« Si ça s’était passé à votre domicile, j’aurais applaudi et j’aurais même accepté une violenc (...)

Lire la suite sur 20minutes

VIDÉO - Ouverture du procès à Roanne du père qui avait passé à tabac l'agresseur présumé de sa fille

À lire aussi :
Roanne : Un mineur isolé incarcéré pour des agressions sexuelles sur une fillette de six ans
Roanne : Le père qui a tabassé l’agresseur mineur de sa fille poursuivi pour « violences aggravées »
Terrorisme : Rachid Kassim, le fantôme sanguinaire de Daesh, jugé par défaut au tribunal