Comment le RN compte-t-il s'imposer comme le premier groupe d'opposition à l'Assemblée ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marine Le Pen est reçue ce mardi par Emmanuel Macron . L'ex-finaliste de l'élection présidentielle est évidemment galvanisée par l'élection de 89 députés RN dimanche dernier. Elle a annoncé ce lundi, depuis son fief d’Hénin-Beaumont, qu’elle ne "reprendrait pas la tête" de son parti, le Rassemblement national, pour se consacrer à la présidence du futur groupe RN à l’Assemblée nationale. Elle compte donc bien rappeler au chef de l'Etat qu'elle a changé de stature.

"Macron ne peut pas continuer la politique qu'il a menée"

"Je vais lui exprimer la nécessité qu'il tienne compte évidemment du résultat des législatives", a-t-elle déclaré au micro d'Europe 1. "Il faut aussi que le premier groupe d'opposition qui est celui du Rassemblement national soit entendu dans un certain nombre de domaines qui, pour nous, sont extrêmement importants. Les Français doivent être entendus dans ce qu'ils ont dit et exprimé par leur vote, et il ne peut pas continuer la politique qu'il a menée car cette politique n'a pas recueilli la majorité absolue aux dernières élections législatives".

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

Marine Le Pen a par ailleurs précisé que son groupe ne serait "pas un groupe exclusivement RN" et qu’il aurait "vocation à accueillir" des députés élus "grâce aux électeurs du RN", et qui l’avaient soutenue au second tour de la présidentielle, en citant Emmanuelle Ménard dans l’Hérault ou Nicolas Dupont-Aignan , dans l’Essonne.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles