Sur les rives du Tekezé, les réfugiés du Tigré témoignent

·1 min de lecture
Le Tekezé. Ce cours d'eau d'eau sépare le Soudan et l'Éthiopie. Les refugiés sont de ce côté-ci, c'est-à-dire au Soudan. Sur l'autre rive, on est en territoire éthiopien. 
Le Tekezé. Ce cours d'eau d'eau sépare le Soudan et l'Éthiopie. Les refugiés sont de ce côté-ci, c'est-à-dire au Soudan. Sur l'autre rive, on est en territoire éthiopien.

Depuis les camps de réfugiés, Les Tigréens témoignent de leurs souffrances passées, des défis actuels et de leur désir de reconquête. Nous sommes à Hamdayete, au Soudan. Sous l??il attentif d?un militaire, un homme puise l?eau de la rivière Tekezé et la charge sur son âne. Sur la rive adverse, en Éthiopie, une épave témoigne des traversées effectuées ces derniers mois. Depuis le 4 novembre 2020, 51 000 personnes ont franchi la rivière pour fuir au Soudan indique la Commission gouvernementale soudanaise pour les réfugiés. Ce jour-là, le Premier ministre éthiopien et lauréat du prix Nobel de la paix, Abiy Ahmed, a lancé une « opération de maintien de l?ordre » au Tigré, région du nord du pays. La mission, qui était censée durer une semaine, s?est transformée en guerre civile. Elle oppose le Front de libération du peuple du Tigré (FLPT) aux forces fédérales éthiopiennes soutenues par les armées érythréennes et somaliennes. Différentes milices sont aussi impliquées.

L?homme conduit son âne vers le village. Des centaines des cases et de petites maisons en briques se juxtaposent à des tentes au logo du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et aux sièges des ONG. Aujourd?hui, Hamdayete compte plus d?Éthiopiens que de Soudanais. Sur les hauteurs du hameau, des hommes sont rassemblés, téléphone à la main. Depuis le début du conflit, Internet a été coupé dans de nombreuses localités tigréennes. Mais à Hamdayete, on peut encore capter le réseau [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles