Risques, propagation… ces questions autour de la nouvelle souche de covid-19

·2 min de lecture

Le Royaume-Uni est en alerte depuis qu’une nouvelle souche de covid-19 a été formellement identifiée. Plus contagieuse, elle a poussé les autorités britanniques à reconfiner Londres et certaines régions du sud-est, dans la précipitation.

Quelle est cette nouvelle souche découverte à Londres ?

C’est une nouvelle inquiétante venue du Royaume-Uni. Une nouvelle souche du covid-19 a été officiellement identifiée et signalée à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le ministre de la Santé Matt Hancock, a expliqué que la nouvelle «variante» du virus a été trouvée chez plus de 1000 personnes, principalement dans le sud de l'Angleterre. Elle pourrait être impliquée dans la propagation «exponentielle» du virus dans la région, sans que l'on sache «dans quelle mesure», a précisé Matt Hancock. Par ailleurs, on ignore encore si ce virus est plus fréquent car il se trouve dans une zone où de toute manière l'épidémie gagne du terrain ou si c'est le virus «lui-même» qui arrive à se transmettre plus facilement, a expliqué lors d'une conférence de presse le médecin-chef Chris Whitty. Cette souche pourrait avoir émergé dès le mois de septembre à Londres ou dans le Kent. Elle a été officiellement identifiée dans un laboratoire de Milton Keynes le 20 septembre mais pourrait s’être mise à circuler plus tôt, alors que les gens étaient moins testés. Il y a un mois, environ un quart des cas dans le Sud-Est, Londres et l'Est de l'Angleterre étaient constitués de cette nouvelle variante, a déclaré Chris Whitty, mais à la mi-décembre, elle représentait déjà plus de la moitié.

Quelles sont les conséquences de cette mutation ?

Samedi, les autorités britanniques ont estimé que cette nouvelle souche pourrait se propager 70% de fois plus facilement que les autres. Boris Johnson a expliqué que le taux de reproduction pourrait encore augmenter avec cette mutation. Il est ainsi de 1,1 ou 1,2 dans tout le pays mais de 1,4 dans l’est de l’Angleterre et 1,3 à Londres et dans le sud-est,(...)


Lire la suite sur Paris Match