Les risques de mourrir écraser par un débris spatial dans la décennie à venir se multiplient

Saviez-vous qu’en 1997, une personne qui se promenait dans un parc a été touchée par un débris spatial ? Lottie Williams. Elle reste la seule et l’unique connue à ce jour. Pour l’instant, nous préviennent des chercheurs de l’université de Colombie-Britannique (Canada)…

Le nombre de lancements d’engins spatiaux. Aujourd’hui et dans les 10 années à venir. La manière dont ils peuvent retomber sur la Terre. Sur quelles régions. Les chercheurs ont compilé toutes ces données pour arriver au résultat suivant. Qui fait un peu froid dans le dos. Avec l’augmentation prévue du trafic, le risque qu’une — ou même plusieurs — personne meure(nt) sous le coup d’un débris spatial est d’environ 10 % au cours de la prochaine décennie ! Et compte tenu des trajectoires préférentielles des engins spatiaux, ce sont les populations de l’Indonésie, du Mexique et du Nigéria qui sont les plus menacées.

Un débris spatial a endommagé la Station spatiale internationale

Alors peut-être est-il temps de commencer à envisager de contrôler davantage le retour sur Terre des résidus de notre exploration de l’espace ?

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles