“Un des risques majeurs c'est…“ : Cyril Hanouna atomise à nouveau Anne Hidalgo

Jean-François Clervoy a accepté l'invitation de Cyril Hanouna en venant sur le plateau de Touche pas à mon poste expliquer son expérience dans l'espace, et a détaillé le quotidien en station spatiale. Quand soudain, Cyril Hanouna a décoché une flèche en direction de la maire de Paris.

"Un des risques majeurs c'est que Anne Hidalgo aille dans l'espace"

On connaissait l'inimitié de Cyril Hanouna pour Anne Hidalgo, qu'il n'hésite pas à mettre en avant très régulièrement sur le plateau de l'émission, mais cette fois personne ne s'y attendait : alors que Jean-François Clervoy évoquait la vitesse que met la navette à arriver sur la station, Cyril Hanouna a plaisanté sur le fait que personne ne risque d'arrêter le cosmonaute à bord de la navette pour excès de vitesse. "Pas de limitation de vitesse dans l'espace" a plaisanté Jean-François Clervoy, ajoutant qu'il n'y avait pas non plus d'obstacles, en dehors des débris "c'est un des risques majeurs d'ailleurs" a-t-il ajouté. Ce à quoi Cyril Hanouna a répondu "non, un des risques majeurs c'est que Anne Hidalgo aille dans l'espace".

La dernière fois que le trublion de C8 a critiqué vertement la maire de Paris, était en début de mois au sujet de la non-retransmission des matches de la coupe du monde au Qatar sur écran géant. A l'évocation de la décision d'Anne Hidalgo, Cyril Hanouna a explosé "Quelle hypocrisie ! Mais elle veut pas fermer sa gueule !" a-t-il ercuté "Elle ne va pas mettre d'écrans géants (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Pas un rêve éveillé" : les confidences cash de Joy Esther sur sa première grossesse
"Pas fan d'Enola" : une ancienne candidate emblématique de la Star Ac pas tendre avec la jeune femme
"J'étais homo" : Pierre Palmade revient, sans concession, sur son mariage avec Véronique Sanson
"J'ai eu peur de faire une Shy'm" : Louis très angoissé par son saut dans le public lors du prime de la Star Academy
Star Academy : le magnifique hommage des élèves à Daniel Lévi émeut les professeurs