Les risques de l'après-Angela Merkel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Révolution en vue en Allemagne. La première puissance économique de la zone euro s’apprête à tourner la (longue) page Angela Merkel, alors que celle qui est surnommée Mutti (Maman) outre-Rhin s’apprête à abandonner son poste de chancelier après 16 années de service. Et ce, alors qu’à moins d'un mois des élections fédérales allemandes, les sondages indiquent que la grande coalition de la chancelière sortante n'est plus en tête des intentions de vote. Le parti social-démocrate allemand (SPD) vient de passer devant l'Union chrétienne-démocrate (CDU) - le parti d’Angela Merkel - dans les intentions de vote. “C'est la première fois que les sociaux-démocrates sont en tête des sondages en Allemagne depuis octobre 2006 à un peu plus d'un mois avant les élections générales allemandes de septembre. Dans le même temps, la CDU a connu son niveau le plus bas depuis la création de l'institut de sondage en 1984”, souligne John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud Securities.

Angela Merkel laisse clairement derrière elle un paysage politique fracturé, alors que “la croissance économique future de l'Allemagne n’est pas assurée”, juge l’expert, pour qui l’élection fédérale allemande de septembre est “bien plus importante que prévu par le consensus”. L’ombre de Mutti “devrait rester présente de nombreuses années encore et tout changement de trajectoire pourrait notamment faire revenir en force l’extrême droite dans l’échiquier politique”, met-il en garde. L’Allemagne, qui peut (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Test Covid-19 en pharmacie : les données personnelles de milliers de personnes dévoilées par une faille
Le "Ségur de la santé" devrait coûter plus cher que prévu
Défense : face à la Chine et à la Corée du Nord, le Japon dévoile un budget de 50 milliards de dollars
États-Unis : une mère qui refuse de se faire vacciner n’aura plus le droit de voir son enfant
C'est officiel, les derniers soldats américains ont quitté l'Afghanistan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles