Le risque de thrombose est plus important avec la Covid-19 qu'avec le vaccin

·1 min de lecture

Il y a quelques mois, des chercheurs de l’université d’Oxford (Royaume-Uni) l’avaient déjà souligné : le risque de développer un caillot sanguin — une thrombose — est plus élevé après avoir été infecté par la Covid-19 qu’après avoir reçu un vaccin. Aujourd’hui, ces chercheurs confirment leur première conclusion avec une étude portant sur plus de 29 millions de personnes vaccinées contre la Covid-19 ou ayant été infectées.

Rappelons que la survenue de premiers cas de thrombose chez des individus ayant reçu une dose du vaccin Oxford-AstraZeneca avait poussé certains pays à prendre des mesures de limitation de son usage. Les chercheurs de l’université d’Oxford confirment que, pendant de courts intervalles de temps après avoir reçu une première dose de ce vaccin — ou du vaccin Pfizer-BioNTech —, il existe des risques accrus de certains événements hématologiques et vasculaires qui peuvent conduire à une hospitalisation. Voire à la mort. « Il faut en être conscient et consulter rapidement un médecin en cas de symptômes », indique Julia Hippisley-Cox, épidémiologiste et médecin, dans un communiqué.

« Toutefois, il faut aussi être conscient que les risques sont considérablement plus élevés et sur de plus longues périodes pour ceux qui sont infectés par le SARS-CoV-2 – le coronavirus responsable de la pandémie de Covid-19. » Les chercheurs ont en effet comparé les taux d’événements indésirables après la vaccination avec les vaccins AstraZeneca ou Pfizer avec les taux des mêmes événements après un résultat positif au test Covid-19.

En rose, le taux d’incidence chez les personnes atteintes de Covid-19. En violet, le taux d’incidence chez les personnes ayant reçu une première dose de vaccin Oxford-AstraZeneca. Et en orange, le taux d’incidence chez les personnes ayant reçu une première dose de vaccin Pfizer-BioNTech. © BMJ Publishing group Ltd.
En rose, le taux d’incidence chez les personnes atteintes de Covid-19. En violet, le taux d’incidence chez les personnes ayant reçu une première dose de vaccin Oxford-AstraZeneca. Et en orange, le taux d’incidence chez les personnes ayant reçu une première dose de vaccin Pfizer-BioNTech. © BMJ Publishing group Ltd.

Une étude portant sur 29 millions de personnes

Ils ont travaillé sur une évaluation du risque à court terme — dans les 28 jours — d’une...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles