Risque de noyade : la brigade fluviale de Paris aux aguets

Début juillet, un adolescent est mort des suites d' une noyade dans le canal de l'Ourcq près du parc de la Villette à Paris. Pour empêcher des drames, la brigade fluviale de Paris multiple les patrouilles sur la Seine.

Les pieds dans l'eau, ils se font rappeler à l'ordre par les membres de la brigade fluviale. La ville de Paris interdit strictement de se baigner en dehors des zones surveillées. Alors les policiers sont aux aguets.

Sophie Malherbe, membre de la brigade explique : "On leur a demandé de sortir de l'eau. Vous allez me dire, ils ne mettent que les pieds, c'est pas grand-chose. Oui, puis un enfant commence à mettre un pied, un genou, le parent se retourne, et dans un moment d'inattention on se retrouve avec un enfant ou un adulte dans l'eau. C'est ce que nous essayons d'éviter à tout prix."

En période estivale, la bridage fluviale augmente le nombre de patrouilles sur la Seine. L'objectif: prévenir les parisiens et les touristes des risques de noyade.

Alors que faire si on croise une personne en détresse ? Sophie Malherbe délivre ses conseils : "Clairement le bon réflexe, si vous voyez une personne à l'eau, c'est de ne surtout pas sauter pour aller la chercher. Il faut tout de suite appeler la plateforme des appels d'urgence qui communiquera tout de suite avec les sapeurs-pompiers et la brigade fluviale et qui dépêchera au plus vite des sauveteurs et des plongeurs pour aller récupérer la personne à l'eau."

Lors de l’été 2021 en France, 1 480 noyades accidentelles ont été recensées et près de 30% ont conduit à un décès.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles