Le risque « d'anéantissement nucléaire » n'a jamais été aussi sérieux, alerte le chef de l'ONU

© Yuki Iwamura/AP/SIPA

À New York, l'ombre de Vladimir Poutine plane sur la réunion des signataires du traité de non-prolifération nucléaire (TNP). Antonio Guterres, secrétaire générale de l'ONU, a publiquement exprimé lundi ses craintes d'une escalade.

L'invasion de l'Ukraine, fracturant à nouveau les relations entre la Russie et l'Occident, a fait ressurgir le spectre de la guerre froide. En brandissant la menace de l'arme nucléaire, le Kremlin alimente les craintes de la communauté internationale. Stratégie de dissuasion ou réel danger ? Moscou semble ne montrer aucune volonté d'apaiser les tensions. À l'ouverture de la conférence des 191 pays signataires du traité de non-prolifération nucléaire (TNP), tenue ce lundi à New York, le secrétaire général de l'ONU a soutenu qu'un tel « danger nucléaire n'avait pas été connu depuis l'apogée de la guerre froide ». Au cours de son discours, Antonio Guterres a ainsi mis en garde le monde entier en évoquant un risque éventuel « d'anéantissement nucléaire ».

« Nous avons été extraordinairement chanceux jusqu'à présent. Mais la chance n'est pas une stratégie ni un bouclier pour empêcher les tensions géopolitiques de dégénérer en conflit nucléaire », a-t-il commencé par avertir. Appelant à construire un monde « débarrassé des armes nucléaires », Antonio Guterres a estimé que « l'humanité est à un malentendu, une erreur de calcul de l'anéantissement nucléaire ».

Lire aussi - Les États-Unis prêts à tout pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire

Russie, Moyen-Orient, Corée du Nord...

Lors de cette première journée de conférence d'examen du TNP, traité en vigueur depuis 1970, le chef de l'ONU a rappelé à l'audience les catastrophes d'Hiroshima et de Nagasaki. « Éliminer les ar...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - La Flotte russe se dotera prochainement d'un missile "invincible" annonce Vladimir Poutine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles