Le risque d’une indépendance de la Nouvelle-Calédonie s’accroît, l’Etat réfléchit à “un accord d’association”

·1 min de lecture

La Nouvelle-Calédonie va-t-elle finir par sortir du giron de la France ? Alors que les chances d'une victoire du oui au prochain référendum sur l'indépendance sont en augmentation, le gouvernement, qui doit recevoir des responsables politiques de l'île, n'exclut pas un "accord d'association", selon un document de 46 pages qui détaille les conséquences du oui et du non. Un document transmis mi-mai à dix dirigeants de Nouvelle-Calédonie dans la perspective des discussions sur l'avenir politique de l'archipel qui vont se tenir à Paris du 26 mai au 3 juin, à l'invitation du Premier ministre, Jean Castex.

L'Etat y indique qu'en cas d'accession à la pleine souveraineté, la Nouvelle-Calédonie perdra le bénéfice "de l'ensemble des traités internationaux conclus par la France". Toutefois, le nouvel Etat "pourra, ou non, conclure un accord d'association avec un autre Etat, dont la France". Les indépendantistes kanak du FLNKS prônent une "indépendance avec partenariat" ou "avec des interdépendances négociées". "Résultat d'un important travail mené par l'Etat", le texte est présenté par Sébastien Lecornu, ministre des outre-mer, comme "une base de travail, absolument pas définitive", et qui doit pour le moment "rester confidentiel".

>> A lire aussi - Pourquoi l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ferait perdre très gros à la France

La copie transmise à Roch Wamytan, président du Congrès, a cependant circulé durant le week-end sur les réseaux sociaux "dans le cadre de travaux internes", a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : les Etats-Unis, le Japon et l’Australie exhortent l’OMS à éclaircir les origines de la pandémie
La Russie devient la spécialiste mondiale des tactiques anti-drones
Un aveugle retrouve la vue grâce à un traitement innovant
Un couple indien célèbre son mariage dans un avion pour contourner les restrictions anti-Covid
Une vidéo virale vendue une fortune aux enchères

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles