Le risque de crise cardiaque augmente-t-il (vraiment) les soirs de réveillon ?

Problèmes cardiaques et fêtes de fin d'année semblent liés. Selon une étude suédoise de 2018, les risques de crise cardiaque augmentent de 15% pendant les fêtes de fin d'année, avec deux gros pics : un premier au moment du réveillon de Noël (+37%) et le deuxième lors du Nouvel an (+20%). Mais à quoi est dû cette hausse subite ? Le professeur François Carré, cardiologue et médecin du sport au CHU de Rennes, nous répond.

Une augmentation qui concerne surtout les personnes âgées

"Il est vrai que les infarctus du myocarde sont plus fréquents pendant cette période, tout comme les arrêts cardiaques qui les compliquent. Mais nous avons aussi un certain nombre de gens qui sont hospitalisés pour des insuffisances cardiaques. Ce n'est pas négligeable." Toutefois, ces augmentations ne sont pas circonscrites aux fêtes de fin d'année : "C'est quelque chose que l'on observe aussi chez les supporters de foot pendant les grands évènements, ou lors des krachs boursiers", souligne-t-il.

Autant de contextes qui ont un point commun : "Ils provoquent un grand stress émotionnel. Et les poussées d'adrénaline favorisent des ruptures de la plaque d'athérome, donc la survenue d'un trombus (une masse sanguine coagulée, ndlr.) dans l'artère coronaire." Un phénomène qui touche toutefois principalement "les personnes de plus de 70 ans qui ont déjà des maladies cardiaques ou des facteurs de risque. Il est très rare que cela révèle une pathologie, et ça n'arrive donc pas (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Les conseils pour déboucher une bouteille de champagne en toute sécurité
"Vous avez un cancer" : l'erreur (terrifiante) d'un cabinet médical anglais
Les restrictions d’accès à l’avortement auraient augmenté le risque de suicide chez les jeunes femmes
Voici la seule astuce pour limiter la gueule de bois
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce vendredi 30 décembre 2022 : courbes, décès, les infos du jour en direct