Risque de cancer dans la charcuterie : le gouvernement annonce « un plan d’action » pour réduire les additifs nitrés

© DUCLOS ALEXIS/SIPA

L’alerte de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) fait réagir le gouvernement. Dans un rapport officiel publié ce mardi 12 juillet, l’Anses a confirmé le lien entre la consommation d’additifs nitrés et les risques de cancer. Ses conclusions sur les risques liés à ces additifs, présents dans 75 % de la charcuterie vendue dans la grande distribution, ont été révélées par le Journal du dimanche , il y a deux jours. Dans ce dossier , l’agence sanitaire appelle à « réduire l'exposition de la population aux nitrates et nitrites par des mesures volontaristes en limitant l'exposition par voie alimentaire ». 

« Le gouvernement suivra les recommandations de l’Anses »

C’est bien ce que compte faire le gouvernement qui a annoncé, mardi, un « plan d'action visant à réduire l'ajout des additifs nitrés dans les produits alimentaires », rapporte l’AFP. Dans un communiqué commun, les ministères de la Santé et de l’Agriculture ont annoncé la nouvelle : « Un plan d'action coordonné sera mis en place afin d'aboutir à la réduction ou à la suppression de l'utilisation des additifs nitrés dans tous les produits alimentaires où cela est possible sans impact sanitaire et cela le plus rapidement possible. » Ils ont promis que « le gouvernement suivra les recommandations de l’Anses », comme il s’y était « engagé lors de l'examen en février dernier de la proposition de loi relative à l'interdiction progressive des additifs nitrés dans les produits de charcuterie ». 

La sant...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles