Qui est Rima Abdul Malak, la nouvelle ministre de la Culture ?

Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images

Rima Abdul Malak, conseillère culture d'Emmanuel Macron, a été nommée vendredi ministre de la Culture en remplacement de Roselyne Bachelot, a annoncé le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler.

C'est une personnalité de l'ombre qui apparait en pleine lumière. Conseillère culture et communication du président de la République depuis décembre 2019, Rima Abdul Malak a été nommée ministre de la Culture en remplacement de Roselyne Bachelot. Née au Liban en 1979, cette Franco-libanaise de 43 ans a un parcours atypique. Ancienne directrice de l'association Clowns sans frontière de 2001 à 2005, elle a rejoint la mairie de Paris en 2008 pour devenir la directrice du cabinet de l'Adjoint à la Culture Christophe Girard, avant d'être conseillère culture du Maire de Paris Bertrand Delanoë. Rima Abdul-Malak a aussi dirigé le pôle musique de l'Institut français de 2007 à 2008. Elle sera ensuite attachée culturelle, cheffe du département des arts visuels et performances du service culturel de l'ambassade de France à New York de 2014 à 2018, puis, depuis 2019 conseillère «culture et communication» d'Emmanuel Macron.

Lire aussi :Voici le gouvernement d’Elisabeth Borne

«Elle a dédié toute sa vie à l'art», indiquait à l'AFP un de ses collègues à la mairie de Paris, Gaspard Gantzer, ex-conseiller du président François Hollande. «C'est une femme cultivée, intelligente et d'une grande sensibilité artistique», qui a «un amour inconditionnel pour les artistes, les auteurs, les interprètes».

Pour Bruno Julliard, ancien premier adjoint de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui connait Rima Abdul Malak depuis une dizaine d'années, «c'est quelqu'un qui a une force de travail exceptionnelle, une capacité d'engagement et d'investissement extraordinaire». «Elle a une vraie vision d'une politique culturelle», avec «des convictions de gauche» et «progressiste», et «une ambition élevée pour la démocratisation culturelle, qui pour elle ne veut(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles