César 2020: Riester pas contre un prix pour "J'accuse" mais pas pour Polanski

Franck Riester est ministre de la Culture depuis le 16 octobre 2018. (Photo: Pascal Le Segretain via Getty Images)

CINÉMA - Roman Polansky obtenant le César du meilleur réalisateur, cela serait “un symbole mauvais” selon le ministre de la Culture, Franck Riester à quelques heures de la 45e cérémonie des César ce vendredi 28 février. Celle-ci n’a pas échappé aux polémiques. 

La plus visible concerne bien évidemment les 12 nominations pour “J’accuse”, le film de Roman Polanski. Et avec elle, se pose une question à laquelle personne n’est d’accord: faut-il séparer l’oeuvre et son réalisateur?

“Le film ‘J’accuse’ est l’oeuvre d’une équipe”

Certains ne seraient pas dérangés si le film, en lui-même, recevait un prix, à l’instar de Franck Riester. Le ministre de la Culture s’est exprimé sur le sujet dans la matinale de France Info ce vendredi 28 février. “Le film ‘J’accuse’ est  l’oeuvre d’une équipe, il n’y a pas de raison de pénaliser le collectif par rapport à un comportement éventuellement sanctionnable d’un des artistes”, a déclaré le ministre. 

Mais pour le ministre, il serait mal venu de récompenser Roman Polanski lui-même. “Cela serait un symbole mauvais par rapport à la nécessaire prise de conscience que nous devons tous avoir dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, c’est à chacun et chacune des votants (...) de prendre ses responsabilités”, indique-t-il.

Suite à cette polémique qui n’a cessé de prendre de l’ampleur jour après jour, Roman Polansky a annoncé qu’il ne viendra pas à la cérémonie. “Comment le pourrais-je? Le déroulé de cette soirée, on le connaît à l’avance. Des activistes me menacent déjà d’un lynchage public. Certains annoncent des démonstrations devant la salle Pleyel. D’autres comptent en faire une tribune de combat contre une gouvernance décriée”, a-t-il écrit dans une déclaration transmise jeudi à l’AFP.

Dans sa lettre le réalisateur franco-polonais condamne certaines méthodes, comme celle utilisée par les médias. “Les médias et les réseaux sociaux présentent nos 12 nominations comme un cadeau de la direction de l’Académie, geste autoritaire qui aurait provoqué sa démission. On balaie ainsi d’un revers de main le vote secret de 4313 professionnels qui, seuls, décident des nominations, et plus de 1,5 million de spectateurs qui se sont déplacés pour voir le film”.

La 45e cérémonie des César se fera donc sans Roman Polanski. Elle se tiendra ce vendredi 28 février soir à la salle Pleyel, et sera diffusée sur Canal+ à partir de 21h.

À voir également sur Le HuffPost: César 2020: Florence Foresti, maîtresse d’une cérémonie très tendue

LIRE AUSSI:

Avant le palmarès des César 2020, les pronostics de la rédaction

À contre-courant, Brigitte Bardot soutient Roman Polanski

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.