Rien n'arrête le tournage du film "Warhunt", pas même le coronavirus

Pierre Nicolas L'Olive
“Je suis venu à Riga pour travailler et cette chose (Covid-19) était tellement hors de contrôle, mais tout le monde était tellement génial”.

CINÉMA - La star américaine Mickey Rourke, connu pour avoir joué Marv dans “Sin City” de Frank Miller, a continué de tourner ces dernières semaines en Lettonie pour le film “Warhunt”. Cela malgré la pandémie actuelle. Pour ce faire, le réalisateur italien Mauro Borrelli et l’équipe du long-métrage avaient reçu l’aval des autorités locales pour continuer de tourner à Riga, capitale de la Lettonie. 

L’autorisation du film d’horreur fantastique avait été décidé sous réserve que certaines conditions sanitaires bien particulières soient respectées. Il était notamment question du port obligatoire de masques et de gants pour l’ensemble du personnel mobilisé. Leur prise de température devait également être effectuée deux fois par jour. Enfin, les matériels devaient être désinfectés et les mesures de distanciation sociale respectées. 

L’acteur Mickey Rourke a témoigné de cette expérience bien particulière dans le magazine américain Variety“Je suis venu à Riga pour travailler et cette chose (le covid-19, NDLR) était tellement hors de contrôle, mais tout le monde était tellement génial”. 

L’un des producteurs du film Yu-Fai Suen a offert davantage de précisions à ce sujet: “Nous avons dû réorganiser le planning de Mickey Rourke alors que le pays fermait ses frontières. Heureusement, il a accepté de prendre l’avion plus tôt pour éviter la fermeture, et nous avons reprogrammé ses jours de tournage pour tenir compte de ce changement”.

Une question d’adaptation 

Sur les conditions de tournage, Yu-Fai Suen a également indiqué qu’il y avait “des procédures supplémentaires sur le plateau, mais que c’était rapidement “devenu la norme”. “Pour le maquillage, chaque acteur avait un kit dédié, de sorte que les maquilleurs n’utilisaient que les mêmes pinceaux, le même maquillage sur le même acteur. Tous les maquilleurs, bien sûr, portaient des masques lors de l’application du maquillage”, explique le producteur en donnant un exemple de changement dans la pratique des métiers du cinéma.

Si...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post