"Rien n'arrêtera" la passation de pouvoir aux USA, déclare Biden

par Simon Lewis
·2 min de lecture
"RIEN N'ARRÊTERA" LA PASSATION DE POUVOIR AUX USA, DÉCLARE BIDEN
"RIEN N'ARRÊTERA" LA PASSATION DE POUVOIR AUX USA, DÉCLARE BIDEN

par Simon Lewis

WILMINGTON, Delaware (Reuters) - Rien ne pourra empêcher la passation de pouvoir entre le président sortant et son successeur à la Maison blanche, et ce même si Donald Trump essaie de mettre en doute l'intégrité de l'élection présidentielle en dénonçant sans preuve une fraude, a déclaré le président américain élu Joe Biden.

Joe Biden a annoncé lors d'un discours dans le Delaware, que son équipe était déjà en train de former une administration prête à prendre le relais le 20 janvier prochain lors de l'" Inauguration Day".

"Nous allons avancer, de manière cohérente, en préparant notre administration et en examinant qui nous allons choisir pour les postes du Cabinet, et rien n'arrêtera cela", a dit le président élu, ajoutant que le fait que Donald Trump ne lui ait toujours pas concédé la victoire était "embarrassant".

Plus tôt dans la journée, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré lors d'une conférence de presse qu'il y aurait "une transition facile entre les deux administrations Trump", formule qui a fait sourire Joe Biden lorsqu'on lui a demandé s'il voulait la commenter.

"L'ensemble du parti républicain, à quelques exceptions près, est légèrement intimidé par le président en exercice, mais il n'y a qu'un seul président à la fois", a-t-il répondu.

Joe Biden, qui a déjà reçu des appels de félicitation de la part des dirigeants de la France, de l'Allemagne ou du Royaume-Uni, a obtenu la majorité de 270 grands électeurs du Collège électoral nécessaire pour être élu président des Etats-Unis samedi.

Le représentant de la majorité républicaine au Sénat américain, Mitch McConnell, a soutenu le président Donald Trump qui a déposé un recours juridique en Pennsylvanie dans le but d'empêcher les représentants électoraux locaux de certifier la victoire du président élu dans cet Etat.

Pour la première fois depuis sa victoire, les médias ont demandé à Joe Biden ce qu'il dirait à Donald Trump si ce dernier regardait sa conférence de presse: "Monsieur le Président, je suis impatient de vous parler", a-t-il répondu.

(Simon Lewis; version française Camille Raynaud, édité par Jean-Michel Bélot)