"Rien n'arrête Papjazz" : en Haïti, un rare festival en ces temps de pandémie

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

C'est l'un des rares endroits sur Terre où l'on peut encore assister à des concerts : la 15e édition de Papjazz, le festival international de jazz de Port-au-Prince, défie la pandémie de coronavirus et fait le bonheur d'artistes de renom.

"Cela fait trois mois que je n'ai pas joué au piano" : ces premiers mots prononcés avec un large sourire par Jacky Terrasson lors du concert d'ouverture du Papjazz samedi dernier, révèlent la singularité du moment.

Alors qu'à travers le monde, quantité d'événements culturels sont annulés, la faible prévalence de l'épidémie de Covid-19 en Haïti permet au pays de ne pas interdire les rassemblements. Et les musiciens sont aux anges.

Le public manque terriblement aux musiciens

"On était très contents de remonter sur scène de jouer et de partager", raconte Jacky Terrasson au lendemain de son premier concert. "Ça nous fait tellement du bien de communiquer, de chercher à improviser sur Harry Potter ou Michael Jackson. Il y a peut-être un peu plus de prises de risques que d'habitude parce qu'on se dit qu'on a la chance d'être là donc on se donne à fond", sourit le pianiste né en Allemagne et vivant à New York.

Habituées à parcourir le monde pour jouer, les stars de la douzaine de pays (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi