Richarlyson, ex-international brésilien, s'exprime sur sa bisexualité et appelle à changer les mentalités

RICHARLYSON en 2007 - brainpix / Icon Sport
RICHARLYSON en 2007 - brainpix / Icon Sport

C’est un témoignage rare. Ancien international brésilien (deux sélections), sacré champion à trois reprises avec São Paulo (2006, 2007, 2008), Richarlyson a rendu publique pour la première fois sa bisexualité dans un podcast pour le média Globo.

"Toute ma vie, on m'a demandé si j'étais gay. J'ai eu des relations avec des hommes et j'ai aussi eu des relations avec des femmes. J’en parle ici aujourd’hui. Les gens vont dire : ‘Wow, c’est vrai?’ Mec, je suis normal, j'ai des désirs et des souhaits. Je suis sorti avec des hommes, je suis sorti avec des femmes, et alors? Qu'est-ce que tu vas faire? Le plus important, c’est la question de l'homophobie. Malheureusement, le monde n'est pas prêt à avoir cette discussion", a confié l’ex-milieu de terrain de 39 ans, brièvement passé en Europe par l’Austria Salzbourg en 2004.

"Etre homosexuel n'est un démérite pour personne"

La sexualité de Richarlyson avait fait l'objet d'un débat public en juin 2007, au Brésil, lorsque José Cyrillo Junior, alors manager de Palmeiras, avait insinué à la télévision nationale qu'il était gay. Richarlyson avait déposé plainte mais la justice n’avait pas donné suite... "Ça m'a rendu très triste, oui, parce qu'à aucun moment je n'ai senti que c'était une chose normale. Etre homosexuel n'est un démérite pour personne, et dans le football, cela ne devrait pas être un sujet aussi controversé. J’ai décidé aujourd'hui de parler : oui, je suis bisexuel", a-t-il souligné.

Avant de raconter son mal-être vécu ces dernières années : "Je ne voulais pas qu'on me remarque à cause de ma sexualité. Je n'ai jamais fait passer ma sexualité avant mon travail, et je ne le ferai jamais. Et je ne dis pas ça maintenant parce que j'ai arrêté de jouer. Beaucoup de gens méchants diront ça, que je l'ai dit maintenant parce que je ne joue plus. Non. Je ne l'ai jamais dit parce que ce n'était pas ma priorité, tout comme ce ne l'était pas aujourd'hui, mais aujourd'hui je me suis senti libre de le dire. Je voulais parler ici de ma nouvelle carrière (comme consultant TV, ndlr). Mais c'est important."

Avant de prendre la parole dans ce podcast, Richarlyson n'avait ouvertement parlé de sa sexualité qu'à sa mère. Il espère désormais que son témoignage permettra de faire évoluer les mentalités et entraînera une libération de la parole. Il appelle également les sportifs à sortir du silence sur ce sujet, "surtout les hétéros".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles