Richard Virenque : Dans les pas de Gégé

Richard Virenque déménage en Belgique. Officiellement, l’ancien coureur cycliste n’y va pas pour payer moins d’impôt mais pour vendre des boissons énergétiques.

Heureusement, en se penchant sur la balance départ/arrivée, on se console très vite avec les installations prochaines en France de Natalie Portman et David Beckham. On apprend aujourd’hui que le vainqueur en 2006 de l’émission de télé-réalité Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! a pris cette formule à son compte. Richard Virenque, ancien coureur cycliste, spécialiste de la montagne dans son jeune âge, a ironiquement décidé de déménager en Belgique, comme un certain Gérard Depardieu. Il faut dire qu’avec la Jupiler à 1,60 € et son régime fiscal avantageux, le pays de Benoît Poolvoerde a remplacé la principauté de Monaco dans l’esprit de bon nombre de people.

C’est le journal belge La Capitale qui a révélé l’affaire suivi par la confirmation à l’ AFP de l’un des amis du sportif : « Richard est assailli de coups de fil et ne peut y répondre car il est très occupé par son déménagement. » La connaissance poursuit : « Il ne le fait pas pour des raisons fiscales mais parce qu’il devait s’installer en Belgique pour développer les activités de sa société. »

En effet, Richard Virenque est patron d’une société de boissons énergisantes. Et il a simplement trouvé une entreprise pour distribuer son produit à Bruxelles, d’où le déménagement. Logique. On a vraiment l’esprit mal placé, Richard n’est pas du tout un exilé fiscal. C’est en fait un écologiste, qui a décidé de réduire ses rejets de CO2 en limitant le plus possible ses déplacements. Merci Richard. La planète apprécie.

Retrouvez cet article sur voici.fr


Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.