Richard Gasquet : «Je parie que Nadal sera le favori de Roland-Garros en 2023»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
CHRISTOPHE SAIDI/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le tennisman français distille ses souvenirs de Rafael Nadal, le champion 14 fois vainqueur de Roland-Garros. Et qu'il est convaincu qu'un quinzième trophée tend les bras à l'Espagnol.

« Avec Rafa , on s’est croisés pour la première fois en finale du tournoi des Petits As à Tarbes ; on avait 13 ans. Je l’ai battu, mais c’était déjà dur. Trois ans plus tard, il était quasi intouchable. C’était un gamin qui tapait plus fort, avec plus d’intensité que tous les autres. Nous n’avions plus de doutes sur son destin. En 2005, on se retrouve à Roland-Garros au troisième tour. J’ai le public derrière moi, mais il me bat. Et dans la foulée, il signe son premier sacre parisien. Personne n’a été surpris : il avait le talent, le physique et le mental.

Voir aussi:Exclusif - Rafael Nadal, les coulisses d'une couverture exceptionnelle

On n’avait jamais vu un tel style de jeu. C’est toujours le cas : rien de classique, il a un coup droit lifté, il ouvre des angles partout, c’est monstrueux. En 2021, j’ai failli gagner le deuxième set face à lui. Finalement, j’ai pris une branlée ! Dès l’échauffement, ça partait fort, comme un camion qui fonce sur toi… Au fil des ans, on a tissé des liens. J’ai même passé une semaine chez lui, à Majorque, pour m’entraîner. Il est simple, très humble, travaille avec beaucoup de sérieux. Il a besoin d’être chez lui, de passer du temps sur son bateau. Tout le monde le connaît sur son île, mais les gens lui foutent la paix. Il mène une vie tranquille. Terre à terre, il ne s’est pas perdu dans la célébrité. Son métier ne l’a jamais rendu fou.

Lire aussi:Richard Gasquet : «Je ne sais pas comment j’ai pu résister à ces hauts et ces bas»

Son pied ? Oui, il a mal mais il ne faut pas oublier qu’il est dans une sacrée forme. Il a battu Medvedev, en Australie en cinq heures ! À Roland-Garros, il a choisi de subir une infiltration, il ne pourra pas le faire à chaque tournoi. Je n’ai pas cru une(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles