Rhinocéros cherche partenaire sur Tinder

Vincent Matalon

Avec sa belle corne, il pourrait bien faire des ravages. Sudan,

dernier mâle représentant de l'espèce des rhinocéros blancs du Nord, est apparu mardi 25 avril sur l'application de rencontres Tinder.

L'opération de communication, menée en collaboration avec la réserve kenyane de Ol Pejeta, vise à sauver cette espèce de l'extinction. Car à 43 ans, Sudan n'a jamais réussi à féconder l'une des deux femelles encore en vie qui vivent à ses côtés. Sur le réseau social, le profil de Sudan indique qu'il n'y "en a pas deux comme [lui]".


Je ne veux pas être cavalier, mais le sort de mon espèce ne dépend plus que de moi.

Profil Tinder de Sudan le rhinocéros


En "matchant" l'animal, dont le profil est présent dans 190 pays différents, les utilisateurs arrivent sur le site de la réserve afin d'effectuer un don. L'objectif est d'atteindre les 9 millions de dollars américains pour financer une fécondation in vitro sur les deux femelles plutôt qu'un accouplement naturel. En cas d'échec, de telles fécondations seraient tentées sur des rhinocéros blancs du Sud, qui sont encore 17 000 sur la planète.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Des larves pour éliminer le plastique de la planète
Les crocodiles marins au coeur d'un débat en Australie
Les fourmis ont inventé l'agriculture bien avant l'Homme
April, la girafe qui a accouché en direct sur Youtube
Les rennes victimes du "coup de chaud" dans l'Arctique

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages