Rhinocéros, éléphant ou gorille géant : les sculptures monumentales du Lorrain Jean-No attendent la fin du confinement pour retrouver leur public

Odile Morain
·1 min de lecture

Jean-No aime les animaux, la féraille et le gigantisme. Trois passions qui, une fois passées entre ses mains d'artiste, donnent un résultat époustouflant. Dans son atelier à Avrainville en Meurthe-et-Moselle, le confinement lui donne des ailes. Avec sa collaboratrice, il se jette à corps perdu dans la création d'un énorme gorille. Une façon, sans doute, de ne pas trop penser à l'avenir.

D'acier et de dentelle

L'univers de Jean-No ressemble à un immense bestiaire où les animaux auraient pris le pouvoir. Il y a ce rhinocéros plus vrai que nature qui semble foncer tête baissée dans la jungle. Cet éléphant d'acier qui apparaît comme par enchantement dans une dentelle de boulons, clés, écrous, roulements à billes et engrenages. Et la girafe géante qui surplombe du haut de ses 4,5 mètres la Place des Arts à Tomblaine (Meurthe-et-Moselle).


"J'ai toujours voulu être sculpteur mais l'assemblage de pièces d'acier, je le dois au sculpteur César, c'est vraiment un maître", raconte Jean-No. Un langage qui a séduit la jeune artiste Louisa Guenser qui le seconde et qui, à force de manier le fer à souder, semble dompter peu à peu le gorille. "J'aime beaucoup travailler sur les animaux, surtout les gorilles car ils sont très humains. Chaque pièce est différente, on recherche à chaque fois des nouvelles attitudes ou expressions," explique-t-elle.
Monumentales et massives mais aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi