Rhône: ils amassaient plus de 154.000 euros par mois, un point de deal démantelé à Pierre-Bénite

Solenne Bertrand
·2 min de lecture
Policiers (illustration)  - ALAIN JOCARD © 2019 AFP
Policiers (illustration) - ALAIN JOCARD © 2019 AFP

Ce sont des informations parvenues au commissariat d'Oullins, en janvier dernier, qui avaient déclenché les surveillances de ce point de deal de Pierre-Bénite. Interpellés le 23 mars, trois suspects ont été présentés, vendredi dernier, au parquet puis mis en examen et placés en détention provisoire.

Un individu de 22 ans à la tête du point de deal

Les trois suspects ont été identifiés grâce à des surveillances menées depuis plusieurs semaines, rapporte ce mardi la police du Rhône. Sur place depuis fin janvier, les enquêteurs avaient d'abord indentifié un premier individu. Habitant de la commune et âgé de 22 ans, il est le gestionnaire du trafic. C'est lui qui aurait organisé la revente, le placement des guetteurs et des rabatteurs ainsi que les ravitaillements au cours de la journée.

Grâce à d'autres surveillances, les enquêteurs identifient rapidement un second individu, âgé de 28 ans, comme associé du premier. Enfin, le troisième individu est identifié comme "nourrice". Son appartement, situé pas très loin du point de deal, servait d'entrepôt pour la marchandise, achetée en banlieue lyonnaise.

154.000 euros de chiffre d'affaires mensuel

Après une transaction effectuée sur le point de revente le 22 mars, une opération d'interpellations et de perquisitions est déclenchée le lendemain. Elle a permis aux autorités de saisir 5902 grammes de résine de cannabis, 1043 grammes d'herbe, 128 grammes de cocaïne, un fusil de chasse et divers éléments tels que des livres de comptes et du matériel de conditionnement permettant de matérialiser la régularité et l'ancienneté du trafic.

Ce même livre de comptabilité, découvert chez la "nourrice", a permis aux autorités d'analyser l'activité réelle du point de deal. Entre le 1er décembre 2020 et le 22 mars 2021, le point de deal aurait écouler 177 kg de résine de cannabis, 51 kg d'herbe et 880 grammes de cocaïne, pour un chiffre d'affaires de plus de 154.000 euros mensuels.

Article original publié sur BFMTV.com