Revue nationale stratégique : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron à Toulon

© ERIC GAILLARD / POOL / AFP

Forces nucléaires françaises, stratégie tricolore en Afrique... Ce mercredi, Emmanuel Macron a balayé un large panel de sujets lors d'une allocation prononcée depuis Toulon dans le Var. Le chef de l'État a dressé les grandes lignes de la politique de défense et de sécurité de la France dans les années à venir. Voici tout ce qu'il faut retenir de sa prise de parole.

Dissuasion : les forces nucléaires françaises "contribuent" à la sécurité de l'Europe

Le président de la République l'assure, la dissuasion nucléaire tricolore "contribue" à maintenir la sécurité en Europe. "Aujourd'hui plus encore qu'hier, les intérêts vitaux de la France ont une dimension européenne. Nos forces nucléaires contribuent donc par leur existence propre à la sécurité de la France et de l'Europe", a-t-il déclaré.

 

>> LIRE AUSSIDes milliers de soldats, deux sites ultra-sécurisés : où en est la cyberdéfense française ?

"Gardons-nous d'oublier que la France a bien la dissuasion nucléaire et gardons-nous parfois de dramatiser quelques propos", a-t-il ajouté. Le 12 octobre, le chef de l'Etat avait jeté le trouble en déclarant sur la chaîne France 2 qu'une frappe nucléaire "dans la région" de l'Ukraine , sous-entendu potentiellement dans des pays européens membres de l'Otan, ne relevait pas des "intérêts fondamentaux" de la France.

"Notre doctrine repose sur ce qu'on appelle les intérêts fondamentaux de la nation, et ils sont définis de manière très claire. Ce n'est pas du tout cela qui serait en...


Lire la suite sur Europe1