Revirement. L’Autorité palestinienne annonce la reprise de la coordination avec Israël

Ha’Aretz (Tel-Aviv)
·1 min de lecture

Selon l’analyse du journal israélien Ha’Aretz, cette décision logique est l’une des premières conséquences de la victoire de Joe Biden lors de la présidentielle américaine.

Il y a cinq mois tout juste, l’Autorité palestinienne coupait tous les contacts avec Israël. À l’époque, le “deal du siècle”, le plan de règlement du conflit israélo-palestinien du président américain, Donald Trump, très favorable à Israël, faisait la une de tous les journaux. Et, dans la foulée, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, se proposait d’annexer environ un tiers de la Cisjordanie.

À lire aussi: Moyen-Orient. Trump présente un plan de paix qui plaît surtout à Nétanyahou

Ce 17 novembre, Ramallah a annoncé faire machine arrière et reprendre la coordination sécuritaire avec Tel-Aviv, issue tout droit des accords d’Oslo, en 1993. Ha’Aretz, qui cite des responsables israéliens et palestiniens, explique pourquoi cette décision intervient précisément maintenant : la reprise de cette coordination a été rendue possible, affirme le journal, parce que les Israéliens ont clairement fait comprendre à leurs interlocuteurs qu’ils étaient toujours déterminés à appliquer les accords.

Cité par le journal israélien, le ministre palestinien des Affaires civiles, Hussein Al-Cheikh, a affirmé :

Sur la base du réengagement israélien à appliquer tous les accords bilatéraux, nous avons décidé de reprendre nos relations telles qu’elles existaient au 19 mai dernier.”

Le soulagement des responsables de la sécurité israélienne

Pour Amos Harel, le spécialiste des affaires de sécurité du grand quotidien d’opposition, cette décision était devenue indispensable en raison de la victoire de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :