Revers. Au Royaume-Uni, “la fête est finie” pour Boris Johnson

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Boris Johnson
    Boris Johnson
    Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019

À la suite de la défaite écrasante des Tories lors de l’élection partielle, le 16 décembre, dans le North Shropshire, bastion rural du parti conservateur britannique, le Premier ministre, Boris Johnson, semble être de plus en plus fragilisé après des semaines de scandales, de révélations et de volte-faces incessantes autour des restrictions sanitaires.

Pour Boris Johnson c’est “le cauchemar avant Noël”, titre en une The Daily Telegraph, au lendemain de la défaite massive du Parti conservateur lors de l’élection partielle dans la conscription de North Shropshire. Cette région rurale et résolument pro-Brexit de l’ouest de l’Angleterre vote massivement et quasiment sans interruption pour le Parti conservateur depuis presque 200 ans.

Hier, ces électeurs fidèles se sont retournés massivement contre le Premier ministre, embourbé dans une série apparemment sans fin de scandales et d’humiliations qui le fragilisent de semaine en semaine depuis l’automne. Une situation qui a profité au parti centriste les Lib Dems, qui ont renversé une majorité censément imprenable de 23 000 voix.

À lire aussi: Opinion. Comme Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson est tout simplement “nul”

La grogne monte dans les bastions conservateurs, note le quotidien de Londres, une grogne soulignée par la gagnante Helen Morgan lors de son discours de victoire. “Les habitants du North Shropshire ont parlé au nom du peuple britannique”, a-t-elle dit. “Ils ont dit haut et fort : ‘Boris Johnson, la fête est finie’”, relaye le quotidien pro-Brexit mais de moins en moins pro-Boris.

“Encore une fois, et tu es viré”

Pour rappel, l’élection a été organisée après la démission d’Owen Patterson, épinglé par la commission

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles