Une revenante de Syrie mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste"

O.V
·1 min de lecture

Oumou S. est soupçonnée d'avoir rejoint la Syrie avec son compagnon. Elle a été mise en examen et écrouée après sa remise à la France par les autorités turques.

Oumou S., une femme soupçonnée d'être partie en Syrie en 2014 avec son compagnon, a été mise en examen vendredi par un juge antiterroriste parisien pour "association de malfaiteurs terroriste" criminelle et écrouée après être rentrée en France via la Turquie, a appris l'AFP de source judiciaire.

Remise à la France par les autorités turques

Dans ce dossier qui faisait l'objet d'une information judiciaire depuis 2016, Oumou S. a été placée en garde à vue en arrivant en France mardi, expulsée de Turquie en vertu du protocole Cazeneuve. Cet accord de coopération policière, du nom de l'ex-ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve, signé en 2014 par Paris et Ankara, permet d'intercepter à leur retour les jihadistes français aux mains des autorités turques.

D'après une source proche du dossier, cette femme originaire des Yvelines a passé plusieurs mois en Turquie avant d'être envoyée en France. Elle était partie en Syrie avec son compagnon, comme l'avait raconté Le Parisien dans un article de 2014. Son avocat n'a pas souhaité faire de commentaires.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :