En revenant dans leur maison squattée, les propriétaires font des découvertes sordides

·1 min de lecture

C'est un spectacle mortifère qu'ont découvert deux propriétaires du Pas-de-Calais, nous raconte La Voix du Nord. Fatima et Noé Ataman avaient en effet décidé de récupérer leur propriété squattée depuis des mois, dont le locataire ne payait plus le loyer. Avec un huissier, ils se sont rendus sur place jeudi 3 juin et ont découvert une maison sans dessus-dessous, mais surtout un cimetière animal à ciel ouvert : deux cadavres de chiens morts de faim et de soif, les ossements d'un Saint-Bernard, des furets et lapins eux aussi décédés, ainsi qu'une oie, notamment.

Outre le préjudice lié au non-paiement des loyers, les propriétaires sont désormais hantés parce qu'ils ont vu. Fatima Ataman, qui dit pleurer depuis la découverte, a décidé de le poursuivre "non pas pour ce qu'il a laissé, mais pour cet acte de cruauté. Il a fermé la porte à clef est parti sans leur laisser une chance", s'émeut-elle. Elle évoque "un enfer sur terre". Alertée, la fondation 30 millions d'amis a décidé également de déposer plainte.

>> A lire aussi - Son entreprise est squattée et saccagée, il attaque l’État

L'homme qui serait parti déjà depuis plusieurs mois pour rejoindre Arras, a laissé la maison dans un état déplorable. Les propriétaires n'ont même pas pu se rendre sur les 7.000 m² de terrain recouvert d'herbes hautes, précise La Voix du Nord. Noé Ataman parle même d'une "jungle". A l'intérieur, la maison ressemble à un véritable dépotoir. Des détritus jonchent le sol, le mobilier est abîmé et tout est à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bénéficiaires du RSA, ils avaient 500.000 euros sur leur compte
Macron annonce une date de rencontre avec les gérants de discothèques
Emmanuel Macron giflé : ce que risquent les personnes interpellées
Une sénatrice accusée de harcèlement nommée dans une mission... sur le harcèlement scolaire !
Les Etats-Unis maintiendront “des centaines de sanctions” sur l’Iran même en cas d’accord sur le nucléaire !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles