Revalorisation des salaires, dette des hôpitaux, suradministration... Les différents enjeux du "Ségur de la Santé"

Ce lundi, une vaste concertation va être lancée afin d’améliorer, entre autres, les conditions de travail du personnel soignant et ses rémunérations.

On connaissait le Grenelle de l’environnement, le Grenelle de la Santé, le Grenelle de l’emploi… Voilà cette fois "le Ségur de la Santé", du nom de la rue où se situe le ministère de la Santé. Emmanuel Macron avait promis fin mars "un plan massif d’investissement et de revalorisation" pour l’hôpital. Ce lundi 25 mai, une vaste concertation est lancée afin d’améliorer, entre autres, les conditions de travail du personnel soignant, ses rémunérations, la gouvernance des hôpitaux, la prise en charge des malades …

L'évènement réunira en visioconférence à partir de 15h30 responsables syndicaux, collectifs de soignants, représentants des Ehpad, des établissements médico-sociaux et de la médecine de ville. Elle comptera plus de 300 participants et débutera par un message du Premier ministre Edouard Philippe. Ce "Ségur" se tiendra sur sept semaines et devrait aboutir dans le courant du mois de juillet. Il sera coordonné par l’ex-secrétaire générale de la CFDT, Nicole Notat, elle-même entourée d’experts. Les discussions prendront la forme de "groupes de travail" et de "partage d'expérience" sur le Covid-19.

Une revalorisation des salaires

Les chantiers prioritaires sont nombreux, mais certains font l’objet d’une attente particulière de la part du monde de la Santé. Le principal : celui de la hausse des salaires. Interpellé lors d’une visite à

Lire la suite