Réunion des gauches: le PS de Faure et Hidalgo s'est-il emballé?

Anthony Berthelier
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Les leaders de gauche après leur réunion en vue de 2022 à Paris, le 17 avril 2021. (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)
Les leaders de gauche après leur réunion en vue de 2022 à Paris, le 17 avril 2021. (Photo: THOMAS SAMSON via Getty Images)

POLITIQUE - “Il y aura un candidat et un projet communs.” Olivier Faure était très optimiste samedi 17 avril au sortir de la réunion des gauches dans l’optique de l’élection présidentielle 2022. Le patron du parti socialiste a notamment expliqué sur franceinfo que plusieurs forces politiques réunies autour de Yannick Jadot, des écolos à Nouvelle Donne en passant par Générations, avait déjà pris “l’engagement” de s’unir en 2022.

Dans le même temps, la maire de Paris, Anne Hidalgo, également conviée à ce grand raout, publiait un communiqué dans lequel elle promettait de prendre toute sa “part à cet indispensable travail de rassemblement”, en appelant à “construire un programme de gouvernement”, décrit comme “la seule voie possible pour réussir l’alternance”.

Autant de mots qui tranchent avec les différentes anicroches qui ont divisé les personnalités de gauche ces dernières semaines. Mais après ces échanges positifs, dont se réjouissent l’ensemble des participants, les socialistes ont-il quelque peu brûlé les étapes? Si Yannick Jadot partage la même analyse teintée d’optimisme, plusieurs autres responsables ne retiennent pas forcément la même issue.

Bayou et Coquerel calment le jeu

Julien Bayou déjà, s’est attaché à répondre au premier secrétaire du Parti socialiste sur les réseaux sociaux. “Heureux de l’enthousiasme d’Olivier Faure. Réunion constructive. Mais prématuré de parler d’une candidature commune, ce n’est pas ce qui a été discuté. La primaire de l’...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.