Retrouvez les premières réactions politiques à l'annonce du gouvernement d'Élisabeth Borne

© CARINE SCHMITT / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Dix-sept ministres, six ministres délégués et quatre secrétaires d'État. Le premier gouvernement de la Première ministre Élisabeth Borne a été révélé vendredi en fin d'après-midi par le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler. Certains ministres, déjà présents dans les précédents gouvernements, sont reconduits, comme Gérald Darmanin , Éric Dupond-Moretti et Bruno Le Maire . Ce nouveau gouvernement a également donné lieu à quelques surprises, telles la nomination de l'historien Pap Ndiaye à l'Éducation nationale et de la Jeunesse, et celle de l'ex-patron des députés LR Damien Abad au ministère des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées.

>> LIRE AUSSI - Découvrez la composition du premier gouvernement d'Élisabeth Borne

Sur le réseau social Twitter, la classe politique française n'a pas tardé à réagir à ces annonces.

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national

"La nomination de Pap Ndiaye, indigéniste assumé, à l'Éducation nationale est la dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et de son avenir. Élisez un maximum de députés du RN pour protéger notre jeunesse des pires idéologies !"

"Économie, sécurité, justice : tous ceux qui ont lourdement échoué sont reconduits. Quel mépris envers les Français !"


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles